www.athle.fr
Accueil
comité départemental d'athlétisme du bas-rhin
Actualités
Courrier du Président de la Large
Commentez cette actualité
3 Mai 2021 - CDA67
Mesdames les Présidentes, Messieurs les Présidents,
Chers collègues,
La crise et ses sinistres répercussions n’en finissent pas de nous tarauder depuis plus
d’un an, emportant des êtres chers, détruisant des rêves et des amitiés, démotivant nombre
de nos athlètes, entraîneurs ou officiels, tous désemparés face à la répétition des injonctions
et des interdits venus d’en haut, face à des directives qu’on ne comprend pas toujours mais
que notre devoir nous impose de respecter, face surtout à un avenir désespérément vide de
perspectives malgré les récents discours politiques qui se voulaient moins contraignants.
Nous n’apprenons rien à personne : cette situation a généré une baisse
catastrophique de nos effectifs de licenciés dont l’effet immédiat se traduit par une
inquiétude légitime de nos dirigeants à quelques semaines du démarrage de la saison
2021/2022. Faut-il réduire le coût de la licence pour faire revenir dans notre giron les athlètes
qu’ont éloignés les interdictions de rassemblements, de pratique collective à l’entraînement
ou en compétition, sans oublier la cascade jamais tarie d’annulations ? À la Fédération, le
calcul a été simple et lapidaire (voir ci-dessous l’extrait du PV du 8 avril dernier) : la perte de
50 000 licenciés a débouché sur un trou béant de 1 500 000 euros. S’il fallait se résoudre à
l’abandon de la part fédérale (30 euros), le gouffre serait accru d’un débours supplémentaire
de 7 500 000 euros !
Sans prendre de telles proportions, les chiffres affectant notre Ligue s’avèrent tout
aussi redoutables : l’effondrement de nos effectifs (nous sommes passés d’un total de 26 000
à 20 000 unités) a provoqué un déficit de 192 000 euros, et dans le cas où il nous faudrait
appliquer une réduction de 10 euros sur la part régionale, cette simple remise impliquerait
ipso facto un autre déficit de quelque 200 000 euros, ce qui plongerait notre structure dans
un grave péril.
C’est pourquoi, en prenant la décision de ne pas baisser la part régionale sur le prix
des licences – ce à quoi nous ont exhortés quelques collègues – nous avons préféré orienter
notre politique vers une stratégie prenant en compte toute cette olympiade. Ainsi
utiliserons-nous l’excédent de 100 000 euros dégagé en 2020 dans l’acquisition de matériels
pour les écoles d’athlétisme de nos 230 clubs d’une part, et d’autre part dans de la
documentation et des bourses de formation fléchées vers nos entraîneurs et dirigeants. En
outre, il a été décidé de constituer des provisions annuelles qui nous permettraient d’offrir
à nos officiels une journée aux JO de Paris en 2024.
Page 2 sur 2
Plutôt que de donner satisfaction à des pressions certes légitimes mais trop pessimistes face à un contexte sanitaire qui finira bien par desserrer son étau, nous voulons opter pour une politique à moyen terme qui privilégie nos enfants et nos entraîneurs par le biais de la formation, et qui rendrait à nos officiels tout ce qu’ils nous offrent de leur quotidien avec abnégation et le plus généralement dans l’anonymat.
Et au demeurant, s’il fallait se lancer dans l’abandon de tout ou partie de la part régionale, quelles raisons invoquerions-nous en 2022/2023 dès lors qu’il s’agira de retrouver l’équilibre du budget et qu’il faudrait revenir à l’ancien tarif des cotisations ? En outre, quelles garanties aurions-nous quant au retour de nos ex-licenciés en cas de baisse du coût de la licence ? L’essentiel ne réside-t-il pas dans la relance volontariste et solidaire de notre activité telle qu’elle a été mise en place dans un bon nombre de nos clubs où la question récurrente des adhérents vise exclusivement la date de retour à la normale ?
Dans l’espoir que chacun d’entre vous recevra ce message au mieux de sa forme et qu’il en va de même pour votre entourage et tous ceux qui vous sont chers, je vous prie, Mesdames les Présidentes, Messieurs les Présidents, chers collègues, de croire en mes meilleurs sentiments et de garder espoir et confiance.
Avec mon amitié,
Jean-Pierre Déloy
Extrait du PV de la réunion du Bureau en date du 8 avril 2021
Avant d’ouvrir le débat sur ce sujet délicat, André Giraud fait un certain nombre de constats. Le 1er point est que chacun devra penser à l’intérêt général, en ayant toujours présent à l’esprit le fait que notre marge de manoeuvres est très étroite si nous ne voulons pas mettre en péril les finances de la Fédération. Il faut rappeler que le prix d’une licence comprend la cotisation à la Fédération, les cotisations versées à la ligue et au comité départemental et l’adhésion au club. Tout au long de la précédente olympiade (2016-2020), la cotisation à la FFA est restée stable à 30 euros par an (2,50 euros/mois). Quelles seraient les réactions si nous proposions une réduction de 3 ou 4 euros pour la saison 2021/2022 ? Si, comme on a pu nous le suggérer, nous décidions de proroger la licence d’un an, chaque licencié économiserait alors 30 euros … et la Fédération perdrait 30€ x 250 000 licences, soit 7 millions et demi d’euros sur un budget global d’environ 19 millions. La fédération n’y survivrait pas.
 Compte tenu des différentes prises de parole, André Giraud propose dans un 1er temps de ne pas diminuer –ni augmenter- la cotisation 2021-2022 à la Fédération, qui resterait donc fixée pour la 5ème année consécutive à 30 euros. Unanimité du bureau pour accepter cette proposition qui sera transmise pour vote au comité directeur
les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
19/07 >
15/07 >
28/06 >
21/06 >
14/06 >
07/06 >
02/06 >
29/05 >
13/05 >
23/03 >
28/01 >
06/01 >
17/11 >
14/10 >
28/09 >
16/09 >
03/09 >
12/08 >
15/07 >
29/06 >  (1)
Action jeunes
Couleur De Dessin Dun Jeune Coureur Vecteurs libres de droits et plus  d'images vectorielles de Activité - iStock
Les clubs du Bas-Rhin.
Annuaire LARGE
Accueil
Les Espaces