www.athle.fr
Accueil
alsace athlétisme
Actualités
Champion de France de cross court
Commentez cette actualité
28 Février 2017 - CO
Champion de France de cross court
"premier par équipes des championnats d’Europe juniors, puis champion de France de cross court deux mois et demi plus tard, cette fois au nez et à la barbe de tous les seniors, tout ça ne peut décemment pas relever du hasard.

Certes, le cross d’hier à Saint-Galmier, sur un hippodrome sec et plat comme une tranche de pain rassis, et celui des championnats d’Europe à Chia (Sardaigne) au mois de décembre, n’avaient rien des habituels champs de boue qui font la renommée des labours. Au contraire, ils se prêtaient à la perfection à ses qualités de pistard, dont on attend qu’elles se confirment un peu plus précisément encore cet été, sur 800 m et 1500 m. Mais tout de même…

L’inénarrable « Momo » jurait il y a peu que l’Euro sarde l’avait sans doute vu disputer l’ultime cross de sa carrière. Il ne fallait donc pas le croire. En revanche, il fallait bien le prendre au sérieux quand l’espoir alsacien affirmait être venu « juste pour dépanner » son équipe du Strasbourg Agglomération Athlétisme lors des championnats interrégionaux à Châteauvillain (Haute-Marne) le 5 février dernier.

Ce jour-là, El Bouajaji avait fini 3e (2e Français) derrière le Belge de l’EFS Reims Tarik Moukrime et le Meusien Félix Bour (Athlé 55). Hier, le Bas-Rhinois de 19 ans a laissé le même Moukrime une petite seconde devant lui, le sachant hors-championnats du fait de sa nationalité étrangère, mais a pris un soin tout particulier à devancer Bour et tout le reste de la meute pour s’assurer le premier titre de champion de France de cross de sa carrière, le deuxième toutes disciplines confondues après son sacre sur 3000 m chez les cadets il y a trois ans.

« Si je m’emballe pour ça, je suis mal barré »

« C’est évidemment ma plus belle victoire parce que c’est la première chez les seniors, mais je ne vais pas prendre le boulard pour autant (sic), assure celui que Jean-Marc Ducret façonne saison après saison sur la piste de Hautepierre. Moi, je travaille avant tout pour le futur. Si je m’emballe pour ça, je suis mal barré. Ma carrière d’athlète ne fait que commencer. Mon objectif est toujours le même : les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. C’est uniquement pour ça que je m’entraîne tous les jours. Le reste, les championnats d’Europe espoirs l’été prochain par exemple (13-16 juillet à Bydgoszcz, en Pologne) , c’est du fast-food. C’est juste bien pour occuper la saison. Mais ce n’est pas la priorité. »

Amateurs de langue de bois, passez votre chemin. Amateurs de calme et de sobriété, passez votre chemin aussi. Hier matin encore, à quelques heures d’entrer dans l’arène ligérienne, Mohamed-Amine El Bouajaji saupoudrait les réseaux sociaux de l’une ou l’autre pitrerie dont lui seul a le secret. Sa manière à lui d’évacuer la pression sans doute. Quoique… « Personnellement, je me suis contenté de prendre mon ticket de bus et d’en sortir au moment où plus personne ne m’attendait, explique-t-il avec son sens habituel de la formule. Personne ne s’est vraiment concentré sur moi, ce n’était pas à moi de faire le boulot vu que je suis senior 1re année (Ndlr : pour lui, la catégorie espoir, la sienne depuis le mois de janvier, n’existe pas réellement) . J’ai énormément mûri en cross, je ne me suis pas affolé, j’ai choisi le bon train et j’ai attaqué au bon moment. J’ai su rester patient et c’est ce qui a payé. »

« Je mets un terme à ma carrière pendant une semaine »

Bref, tout le contraire des autres années, qui l’ont parfois vu se tromper dans le nombre de tours ou attaquer à l’emporte-pièce… Là, son sang-froid et sa détermination ont non seulement servi ses desseins personnels, mais aussi guidé le collectif du S2A vers la 3e marche du podium par équipes, parfaitement complété par Benjamin Rubio (19e , 14e Français), Benoît Barre (60e , 49e Français) et Florian Filippi (89e , 77e Français).

Une médaille d’or, une médaille de bronze, soit le bilan complet de l’athlétisme alsacien sur ces championnats de France de cross 2017. Pas de doute, « Momo » El Bouajaji a bien mérité « de mettre un terme à sa carrière pendant une semaine » , avant de « repartir à l’attaque » à l’entraînement. Pour lui, plus encore que pour les autres, vivement l’été !"

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
11/08 >
11/08 >
10/08 >
09/08 >
29/07 >
22/07 >
17/07 >
13/07 >
07/07 >
07/07 >
05/07 >
05/07 >
03/07 >
30/06 >
27/06 >
26/06 >
22/06 >
20/06 >
20/06 >
17/06 >
Bilan 2016













dernieres nouvelles
Afficher l'image d'origine
Les clubs du Bas-Rhin.
Les Clubs du Haut-Rhin









--------------------------
le point sur !
Annuaire LARGE
Accueil
Les Espaces