www.athle.fr
Accueil
comité départemental d'athlétisme du bas-rhin
Actualités
Mélanie Melfort , Benjamin Campaoré, Emilie Tissot
Commentez cette actualité
28 Janvier 2013 - CO
Source DNA.fr

saut en hauteur Mélanie Melfort (S2A) dévoile ses ambitions «Avoir ma médaille un jour…»

Mélanie Melfort affiche beaucoup d’envie, en ce début d’année 2013. « Je ne suis pas là pour chômer », clame la Strasbourgeoise.  Photo archives DNA – Laurent Réa

Mélanie Melfort affiche beaucoup d’envie, en ce début d’année 2013.

« Je ne suis pas là pour chômer », clame la Strasbourgeoise.

Photo archives DNA – Laurent Réa

Près de six mois après sa première finale olympique, la Strasbourgeoise Mélanie Melfort, 30 ans, ne manque pas d’appétit. La spécialiste du saut en hauteur n’a pas renoncé à son ambition de décrocher une médaille internationale.


à un mois tout pile des championnats d’Europe en salle (*), Mélanie Melfort, 30 ans, est d’ores et déjà très affûtée.

La spécialiste alsacienne de la hauteur a débuté sa saison sur d’excellentes bases, samedi dernier lors du meeting de Bordeaux, en réussissant un saut à 1,91 m synonyme de minima européens. « Ça fait un souci en moins et ça me motive pour la suite, savoure-t-elle. J’ai effectué une bonne préparation et je me suis entraînée dur, en misant sur une continuité dans le travail. »

Sa première finale olympique, le 11 août 2012 à Londres (**), ne l’a pas seulement rendue « très fière ». Elle l’a aussi confortée dans l’idée d’aller « toujours plus haut ».

«Je n’ai pas toujours pu réaliser tout ce que je rêvais de faire, mais ce n’est pas encore fini»

Mélanie Melfort espère gagner quelques centimètres dès demain, à l’occasion du meeting « Happy Jump » de Dijon, exclusivement consacré à la perche et à la hauteur.

Mais la Franco-Allemande ne vit pas avec « l’obsession » de franchir l’une ou l’autre barre jamais atteinte.

« Ce qui m’importe le plus, c’est de peaufiner mes paramètres sans me mettre de pression, pour ne pas rentrer sans rien de l’Euro en salle, confie la multiple championne de France. Je n’ai pas toujours pu réaliser tout ce que je rêvais de faire, mais ce n’est pas encore fini. »

Et de développer : « Avoir ma médaille un jour, cela représenterait une belle victoire. C’est le but de chaque grand sportif. Tout le monde a envie de la même chose et certains athlètes bossent parfois énormément sans jamais obtenir ce qu’ils veulent. J’aurai besoin d’un peu de chance… »

La nouvelle licenciée du S2A (voir encadré) estime en avoir manqué, parfois, au fil d’une carrière qui l’a vu « passer » à plusieurs reprises « juste à côté » d’une breloque. « Pour bien réussir une compétition, il faut vraiment que tout colle et que tout soit parfait le jour J, insiste-t-elle. Après, il m’est aussi arrivé de commettre l’une de ces petites fautes techniques qui coûtent cher. »

Mais la Strasbourgeoise ne s’accommode pas de ces erreurs, et ce n’est pas un hasard si elle a prévu d’apparaître au moins « une fois par semaine » sur les pistes. « L’avantage, en athlé, c’est qu’il y a toujours un truc à faire, apprécie-t-elle. On ne s’ennuie jamais. Et puis, de toute façon, je ne suis pas là pour chômer. Pour bien figurer lors des grands rendez-vous, il ne faut pas occulter les réglages. »

La quintuple championne de France en salle (2005, 2007, 2010, 2011, 2012) – elle remettra son titre en jeu le 16 février à 16 h 30, à Aubière – a toutefois un souhait à formuler, à long terme : « Rester en bonne santé » afin d’aborder dans les meilleures conditions possibles les Mondiaux de Moscou prévus du 10 au 18 août 2013. « Mine de rien, je prends de l’âge, sourit-elle. Tous les jours, je pousse mon corps à dépasser ses limites et on peut dire qu’il prend cher ! Cela dit, j’ai déjà été blessée, ça fait partie du boulot. »

« Le jour où j’arrêterai, ce ne sera pas avec des regrets, ni en étant dégoûtée »

Mélanie Melfort résume également son avenir à une question « d’envie » : « Je resterai dans l’athlétisme jusqu’aux JO-2016, voire un ou deux ans de plus en fonction de la joie qui m’animera. Quoi qu’il arrive, le jour où j’arrêterai, ce ne sera pas avec des regrets, ni en étant dégoûtée. C’est important de partir en beauté. »

En attendant, l’Alsacienne aura encore des opportunités de décrocher la médaille internationale qui manque à son palmarès…

(*) Programmés à Göteborg, en Suède, du 1 er au 3 mars.

(**) Mélanie Melfort a terminé neuvième du concours de saut en hauteur, après avoir échoué trois fois à 1,97 m.


_______________________________________________
Source l'Alsace.fr

Emilie Tissot illumine de « mini » championnats d’Alsace


La Wantzenauvienne Emilie Tissot a marqué les esprits dès sa première sortie de la saison, hier à Metz. Photos Didier Moerschel

La Wantzenauvienne Emilie Tissot a marqué les esprits dès sa première sortie de la saison, hier à Metz. Photos Didier Moerschel

Record de France espoirs, record d’Alsace et meilleure performance française de l’année au 3 000 m marche : Emilie Tissot (ANA) a marqué les championnats d’Alsace en salle hier à Metz.

Ils n’étaient qu’une petite cinquantaine d’athlètes alsaciens à être venus - symboliquement - disputer leurs championnats régionaux en salle dans le cadre de ceux de Lorraine, hier à L’Anneau de Metz. Mais rien que pour elle, ça valait le coup de se déplacer.

La Wantzenauvienne Emilie Tissot a dès le début de l’après-midi assommé tout le monde en remportant le 3 000 m marche en 13’15’’79. A la clé : la meilleure performance française de l’année bien sûr, le record d’Alsace évidemment, mais aussi et surtout le record de France espoirs, vieux de douze ans, chipé à Nathalie Marchand pour deux petites secondes (13’17’’8).

Une performance de choix pour la future kinésithérapeute, qui lance idéalement sa saison alors que la Bas-Rhinoise doit s’attaquer désormais au 20 km marche du fait de son changement de catégorie en début d’année.

Avec un temps de 13'15"79, Emile TISSOT a battu un nouveau record de France 3000m marche indoor.

-----------------------------------

Source l'Alsace.fr

Bordeaux:

Melfort, ça commence bien

Mélanie Melfort est d’ores et déjà qualifiée pour l’Euro en salle à Göteborg. Archives JML

Mélanie Melfort est d’ores et déjà qualifiée pour l’Euro en salle à Göteborg. Archives JML

La Strasbourgeoise Mélanie Melfort n’a pas manqué son retour à la compétition samedi après-midi à l’occasion du Meeting national en salle de Bordeaux. Pour sa première sortie sous le maillot de son nouveau club, le Strasbourg Agglomération Athlétisme, la sauteuse en hauteur alsacienne a franchi 1,91 m à son 2 e essai, une performance synonyme de minima pour les championnats d’Europe en salle à Göteborg (Suède), du 1 er au 3 mars prochains.

Mélanie Melfort a décroché au passage la 2 e place de son concours, après avoir échoué par trois fois à 1,93 m. Prochains rendez-vous pour la Franco-Allemande : le Meeting « Happy Jump » de Dijon samedi prochain puis le Meeting du Val d’Oise à Eaubonne le 7 février, avant les championnats de France Elite à Aubière les 16 et 17 février.

Retour réussi aussi pour Céline Distel-Bonnet

Melfort n’était pas la seule représentante de l’athlétisme alsacien à Bordeaux samedi, puisque Céline Distel-Bonnet était également de la partie en Gironde. Et pour sa première course officielle depuis le 30 juin dernier, la sprinteuse colmarienne a montré qu’elle n’avait rien perdu de sa pointe de vitesse. L’athlète du PCA a terminé 5 e de la finale du 60 m en 7’’51, après avoir couru sa série en 7’’44, à un gros dixième de son record personnel (7’’32).

«Je suis satisfaite de ma rentrée, a déclaré Distel. Ma série était correcte, mais pas la finale. Je fais une faute au départ, ce qui explique le moins bon chrono. L’appréhension de la première course est passée, je suis contente. Je ne m’étais pas rendu compte que ça faisait si longtemps que je n’avais pas fait de 60 m ! » Trois ans pour être précis, le 28 février 2010 à Paris, date justement de son record sur la distance. C’est dire la marge de progression de la Strasbourgeoise de naissance, entraînée depuis la rentrée par Dimitri Démonière, ancien collaborateur de Guy Ontanon à l’INSEP.

Ce chrono de 7’’44 assure en tout cas quasiment à coup sûr à Céline Distel-Bonnet d’être du voyage à Aubière pour les « France » Elite dans trois semaines. Pour l’Euro de Göteborg, les minima qualificatifs du 60 m féminin sont fixés à 7’’27.

Meeting national en salle de Bordeaux

60 m - Finale : 1. R. Zang-Milana (Gab) 7’’29… ; 5. Céline Distel-Bonnet (PCA) 7’’51.

60 m - Série 2 : 1. H. Stuy (Ukr) 7’’43… ; 2. C. Distel-Bonnet (PCA) 7’’44.

Hauteur - Finale : 1. R. Beitia (Esp) 1,91 m (1er essai) ; 2. Mélanie Melfort (S2A) 1,91 m (2e essai).

---------------------------------


Source DNA.fr

Athlétisme Meeting de Val-de-Reuil Compaoré lance sa saison sur de bonnes bases



Le triple sauteur Benjamin Compaoré (Strasbourg Agglomération Athlétisme) s’est emparé de la deuxième place du concours de longueur sur lequel il était aligné hier à Val-de-Reuil, en Haute-Normandie.

Après avoir manqué sa première impulsion, le Strasbourgeois de 25 ans a réussi ses cinq autres tentatives, culminant à 7,55 m à l’avant-dernier saut. Il est précédé, au classement final, par le Seinomarin Benoît Maxwell (Stade Sottevillais, 7,71 m).

À noter que le record de Benjamin Compaoré à la longueur date du 8 juillet 2008 : à Reims, il s’était fendu d’un saut à 7,88 m.

Retour au triple saut la semaine prochaine

Le week-end prochain, il s’élancera de nouveau sur les pistes de Val-de-Reuil, mais sur sa discipline favorite : le triple saut. « J’espère qu’il se qualifiera à la fois pour les ‘‘ France ’’ (*) et pour les championnats d’Europe en salle (**), lors desquels je serai chef de délégation », sourit la présidente du S2A, Doris Spira. Affaire à suivre…

(*) Les 16 et 17 février à Aubière.

(**) Du 1 er au 3 mars, à Göteborg (Suède).



les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
23/03 >
28/01 >
06/01 >
17/11 >
26/10 >
21/10 >
14/10 >
28/09 >
16/09 >
03/09 >
12/08 >
15/07 >
29/06 >  (1)
03/04 >  (3)
01/04 >
23/03 >
17/03 >
05/03 >
24/02 >
10/02 >
Athle.fr
Inscrivez-vous et abonnez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien ci-dessus, puis allez dans la rubrique « CONTACT ». Les domaines (Direction, Jury, Encadrement sportif, et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
Les clubs du Bas-Rhin.
Annuaire LARGE
Accueil
Les Espaces